Bondy Seine-Saint-Denis

#Municipales2020 : les élus clientélistes et/ou complaisants avec les islamistes, épisode 6. Sylvine Thomassin, maire PS de Bondy en Seine-Saint-Denis (93)

Un article de @2emeDB73

Sylvie Thomassin est maire socialiste de Bondy depuis 2011.
Elle se représente dans cette ville de Seine-Saint-Denis (93) de 54.000 habitants, à la tête d’une liste rassemblant le PS, le PCF, EELV et GENERATIONS ➡️

Dans un article du Parisien, Sylvine Thomassin est présentée comme « socialiste, féministe, catholique ». Elle y déclare « Le féminisme m’a structurée. Ce n’est pas un combat sectaire mais c’est juste vouloir l’égalité entre les hommes et les femmes.»

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/bondy-est-une-ville-genereuse-27-02-2019-8021613.php

Au nom de ses convictions féministes, et parce qu’elle estime que Roman Polanski est «un violeur condamné par la justice», elle a demandé en novembre 2019 la déprogrammation du film “J’accuse” dans les six cinémas de neuf communes de Seine-Saint-Denis.

https://www.lefigaro.fr/culture/polanski-quand-les-politiques-se-piquent-de-censure-20191120

Céline Pina, ancienne élue socialiste et essayiste, a dénoncé cette action qualifiée de « racolage électoral ».

https://www.causeur.fr/polanski-censure-seine-saint-denis-ecrivains-169275

Elle y voit en effet voit le symbole de la convergence des clientélismes, servant à la fois l’antisémitisme des banlieues et la cause du féminisme intersectionelle.

La maire n’en est pas à son coup d’essai en matière de clientélisme flirtant avec l’antisionisme des banlieues. Le conseil municipal de Bondy a en effet adopté un vœu en 2016 demandant de refuser d’acheter des produits provenant des colonies israéliennes. Comme le souligne un article du Parisien, la mairie de Bondy s’est ainsi engagée pour la cause palestinienne jusqu’à en oublier qu’elle s’immisçait dans des problématiques internationales éloignées des préoccupations quotidiennes de ses administrés.

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/la-majorite-socialiste-s-engage-contre-les-produits-israeliens-15-07-2016-5968271.php#xtor=AD-1481423551&nli=r

L. Marchand-Taillade, présidente de l’observatoire de la laïcité du 95, a critiqué cette initiative, rappelant que la maire n’hésite pas à se mettre hors la loi pour draguer des électeurs musulmans, dont les votes pourraient s’acheter au vu de position prise sur la Palestine .

Sylvine Thomassin, se défend de tout clientélisme ou boycott. « Il ne s’agit que de faire une distinction entre les produits fabriqués en Israël et ceux qui le sont en territoires occupés. Rien de plus que ce que demande l’ONU depuis des années», plaide-t-elle. Sans convaincre

En effet, dès le 20 octobre 2015 la Cour de cassation a jugé illégal ce boycott.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/appeler-au-boycott-des-produits-israeliens-est-illegal_1733810.html

Et la position de la maire est très isolée au PS, qui a condamné ce genre d’actions, à l’instar de Martine Aubry en 2010 : « J’ai toujours combattu avec détermination les tentatives faites par certains de vouloir importer le conflit du Proche-Orient dans notre ville ».

Autre action illustrant des prises de positions clientélistes : la signature par la maire de Bondy de la tribune contre l’« islamophobie », initiée et relayée par la fine fleur de la mouvance indigéniste et islamiste.

Comme indiqué dans un Thread précédent, cette tribune a déclenché de nombreuses polémiques.

Elle a été signée par des imams aux propos violemment sexistes, comme Rachid Eljay, qui a considéré qu’une femme non voilée méritait le viol.

Ou comme Abou Anas, qui estime que la femme doit être obéissante à son mari, que sa place est à la maison et qu’elle n’a pas le droit de « se refuser » à son mari (légitimant ainsi le viol conjugal).

Comment une maire se prétendant féministe peut elle cautionner de tels propos ? C’est d’autant plus surprenant que S. Thomassin est a priori la seule élue PS a avoir signé la tribune et que d’autres « féministes », comme C. DeHaas ,ont demandé à retirer leur signature. Et le PS a rapidement pris ses distances avec cette initiative, indiquant qu’il n’irait pas manifester. Ainsi, il dit ne pas se reconnaître dans les mots d’ordre de la manifestation, « qui présentent les lois laïques en vigueur comme ‘liberticides’ ».

Au vu de ces éléments, difficile de ne pas voir une volonté clientèliste de la maire de Bondy de complaire à ses électeurs musulmans, supposés tous se reconnaître dans cette manifestation avec des islamistes, ce qui est bien sûr loin d’être le cas.

https://www.europe1.fr/societe/marche-contre-lislamophobie-je-suis-plutot-pour-des-actions-au-quotidien-affirme-le-grand-imam-de-bordeaux-3930364

Et l’élue relaye une BD sur l’affaire Fatima, présentant Blanquer, défavorable au voile, « comme un cabot réactivant la haine anti-islam de Macron pour cacher sa politique mortifère ». Curieux qu’une élue féministe soit pro-voile et assimile toutes les musulmanes au voile…

Enfin, elle critique le gouvernement Macron qui affiche sa volonté et lutter contre l’islam radical : “à chaque fois que quelque chose ne va pas dans le pays , l’exécutif agite la peur de l’islamisme et du communautarisme »
m.facebook.com/story.php?stor…

Bref, ce Thread non exhaustif révèle des positions clientèlistes et communautaristes, qui trahissent les valeurs d’universalité, de laïcité, d’égalité F/H, pourtant fondatrices de la gauche et du PS. Elles conduisent de + à un amalgame dangereux entre musulmans et islamistes

En conclusion :
➡️ Les Municipales2020 approchent.
➡️ Il est important que les électeurs de Bondy et tous les 🇫🇷 attachés à la République, à la laïcité et à l’égalité F/H soient parfaitement informés de ces dérives.