Strasbourg

#Municipales2020 : les candidats cédant aux sirènes du communautarisme, épisode 9, la liste de J. Barseghian à Strasbourg

Un article de @2emeDB73

Connaissez vous Jeanne Barseghian, candidate EELV, favorite pour l’élection à la mairie de Strasbourg, et à la tête d’une liste sur laquelle figure une femme voilée ?

J. Barseghian est à la tête d’une liste « écolo et citoyenne », qui se présente à Strasbourg, 8ème ville de France avec 280.000 habitants, dont 1 forte communauté turque (35.000 pour l’agglomération).
Elle est soutenue par Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) et le PCF.

Jeanne Barseghian est donnée en tête au 1er tour avec 25% des voix, devant la liste LREM, et gagnante au 2nd tour avec 40% des voix dans le cadre d’une quadrangulaire. S’il convient de rester prudent, elle connaît une incontestable dynamique.

A Strasbourg, un sondage fait décoller les écolos devant la liste LREM A Strasbourg, l’écologiste Jeanne Barseghian devancerait le candidat LREM Alain Fontanel de deux points au premier tour, selon un sondage Ifop-Fiducial sorti ce jeudi pour Sud Radiohttps://www.20minutes.fr/municipales/2701871-20200123-municipales-2020-strasbourg-liste-ecolo-devance-lrem-sondage-ifop-fiducial

Or, l’information est passée complètement inaperçue, mais la liste comprend une femme voilée, Khadija Ben Assou, en 43eme position. Les médias ont parlé de la candidate voilée de la liste EELV de Laval, mais n’ont rien dit pour celle de Strasbourg.

Même si siéger au conseil municipal avec un voile n’est pas juridiquement interdit, la candidature d’une femme voilée soulève de véritables questions et pose des problèmes par rapport aux principes républicains (cf mon thread).

Y. Jadot, eurodéputé EELV, y est opposé : « Nous sommes élus au nom de la République et de ses principes, au nom de l’ensemble des français. Le port d’un signe religieux dans l’exercice du mandat d’élu est contraire à ces principes et donc inacceptable. »

Et comment J. Barseghian peut prétendre militer pour le droit des femmes et présenter sur sa liste une femme voilée ? Ne s’agirait-il pas de tenter d’attirer les voix des musulmans, jugées achetables par la seule présence d’une femme portant le foulard ?

Et la candidate a pour ambition de rendre la ville « plus inclusive ». Le terme inclusif est souvent connoté, comme lorsqu’on milite en faveur d’une laïcité ouverte ou inclusive, qui vise le plus souvent à vider la laïcité d’une grande partie de son contenu républicain. ➡️

Et elle souhaite favoriser le dialogue interreligieux dans le cadre du droit local (le régime concordataire s’appliquant en Alsace). La volonté d’ouverture est louable mais difficile de savoir ce qui est evisagé concrètement, sachant que la loi de 1905 n’est pas applicable

La vigilance s’impose donc. Et les doutes ou inquiétudes sont légitimes quand on connaît le comportement souvent complaisant d’EELV avec la mouvance islamiste et indigéniste, comme lors de la signature de la tribune contre «l’islamophobie» (cf.mon thread).

Et le bilan d’E. Piolle, maire EELV de Grenoble (le seul d’1 grande ville), n’est pas rassurant en matière de communautarisme : passivité face à l’agitation de militants pro-burqini, renvoi dos-à-does des islamistes et des défenseurs de la laïcité, etc

Élus – Surenchère communautariste à GrenobleDans la seule métropole dirigée par les écologistes, les activistes religieux prospèrent.https://www.lepoint.fr/politique/elus-surenchere-communautariste-a-grenoble-16-02-2020-2362898_20.php

Enfin, le contexte est sensible en raison de l’activisme d’Erdogan. S. Akgönül, politologue à l’université de Strasbourg l’affirme : « La Turquie pratique l’entrisme depuis plusieurs années et la religion et l’éducation sont les deux portes d’entrée ».

L’article du Nouvel Obs (nouvelobs.com/monde/20170407… ) poursuit: Si le centre européen de la mouvance islamiste turque se trouve historiquement à Cologne, Strasbourg est un laboratoire pour la France (Strasbourg étant au cœur de la région Alsace Moselle qui applique encore un régime concordataire).

Les mosquées de Strasbourg sont gérées par le Millî Gorrus, mouvement musulman conservateur, voire, selon certains, islamiste et issu de l’AKP, le parti d’Erdogan. Et, depuis 2012, 3 écoles Turques hors contrat ont ouvert à Strasbourg, autorisant le voile.

Strasbourg, capitale française de l’islam turc Avec sa très importante communauté turque, la métropole européenne est au coeur de la stratégie d’influence du président Erdogan.https://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete/strasbourg-capitale-francaise-de-l-islam-turc_2085579.html

Et un parti politique turc a même été créé en France en 2015, appuyé par la Turquie: le Parti égalité justice (PEJ), fondé à Strasbourg au sein de la diaspora turque, qui a présenté pour la première fois au niveau national 68 candidats aux législatives de 2017 sur tout le territoire français.

D’après l’ex-adjointe au maire de Strasbourg, M. Günbay, chargée des droits des femmes, l’objectif réel du PEJ, très lié à la Turquie néo-islamiste d’Erdogan, est de faire de la capitale alsacienne un « laboratoire politique de l’AKP », et non de promouvoir l’intégration. Cet activisme comporte un fort risque de repli communautaire de la part des Turcs, déjà à l’œuvre si l’on en croit un article de Marianne.

Laïcité, intégration… comment les Turcs de France s’imposent à Strasbourg Longtemps discrets, les Turcs de Strasbourg revendiquent désormais une place, toute leur place, suivant l’exemple de leur terrible président Recep Tayyip Erdogan.https://www.marianne.net/societe/laicite-integration-comment-les-turcs-de-france-s-imposent-strasbourg

Et un article de l’Est Républicain s’en est également inquiété.

Strasbourg : l’islam turc monte en puissance Strasbourg. Au lycée confessionnel privé Yunus Emre de Strasbourg, le foulard islamique n’est pas obligatoire mais rares sont les jeunes filles de …https://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/10/23/strasbourg-l-islam-turc-monte-en-puissance

Dans ce contexte les projets portés par la Turquie à Strasbourg seront particulièrement sensibles, dont la nouvelle mosquée Eyyûb Sultan (qui sera la plus grande d’Europe, et aura des minarets de 36 mètres de haut) et la faculté de théologie islamique ➡️ ataturquie.fr/strasbourg-la-…

Selon Le Point, face à un impayé de 3 M d’€, des cadres de Milli Görüs sont allés au Qatar. Problème : selon Rue89Strasbourg, 1 fonctionnaire de la ville de Strasbourg les accompagnait, suscitant des critiques au sein de la majorité municipale PS.

Strasbourg aide la mosquée Eyyub Sultan à se financer au Qatar Fin septembre, plusieurs cadres de l’association CIMG Grande Mosquée Eyyub Sultan étaient au Qatar. Accompagnés d’un fonctionnaire de la Ville de Strasbourg, ils ont cherché à convaincre la fondation…https://www.rue89strasbourg.com/mosquee-eyyub-sultan-qatar-charity-161631

Le Point poursuit : « Mais, au-delà du déplacement, c’est le donateur potentiel qui pose problème : la fondation Qatar Charity est connue pour son financement d’un islam rigoriste proche des Frères Musulmans. » …⤵️

…Pour J. Barseghian, la solution est dans la transparence. «La récupération de ce genre de thématique par l’extrême droite se nourrit toujours du flou», estime-t-elle. Elle ajoute qu’un atelier dévolu aux relations avec les cultes est en cours au sein de sa liste. ➡️

Si le rappel de l’exigence de transparence est bienvenu, à ce stade, nous n’avons pas trouvé la position de la candidate sur ce sujet, qui mériterait de faire l’objet de clarifications (et non pas d’une simple temporisation, comme ce fut déjà le cas en 2014). En réalité, de nombreux électeurs soucieux de l’environnement sont tentés de voter EELV. Mais beaucoup ignorent la proximité qui existe entre 1 partie d’EELV et les islamistes, et la tentation communautariste qui y sévit, comme cela pourrait être le cas à Strasbourg.

➡️ En conclusion :
➡️ Les Municipales 2020 approchent.
➡️ Il faut que les électeurs voulant voter EELV et tous les français attachés à la République, à la laïcité et opposés au communautarisme soient informés de ces sujets.