Grand angle Paris

Vikash Dhorasoo, chronique d’une sortie de terrain, 2/3

Un article de @NicolasZeMinus

Episode 2 : La relégation des valeurs

En raison des soutiens qu’il a publiquement accordés par le passé, Vikash Dhorasoo a été catalogué « PS ». Le parti socialiste agonisant, et Anne Hidalgo (qui dissimule désormais son appartenance partisane) ne l’ayant pas investi dans le 18ème arrondissement de Paris, Dhorasoo a, par calcul politique si ce n’est par conviction, durci son discours, en épousant celui d’une gauche plus radicale.

Désormais opposant à la majorité sortante, Dhorasoo n’a plus de considération pour ceux qu’il avait défendus. A-t-il hésité à soutenir Anne Hidalgo ? « Non, elle n’est pas à gauche »[1]. Que pense-t-il de Frédérique Calendra, maire sortante du 20ème arrondissement et adversaire de Danielle Simonnet ? Sa place « est déjà occupée par Marine Le Pen »[2]. Aussi subtile qu’un tacle de Francis Llacer.

Surtout, réalisant que sa couleur de peau peut être un atout électoral, Dhorasoo a racialisé son discours, empruntant à la gauche dite décoloniale ses concepts victimaires et raciaux :

  • « Hidalgo n’a aucune tête de liste noire »[3]
  • « Je suis un candidat différent : le fait que je sois un homme de couleur est important »[4]
  • Le blantriarcat ? « C’est 1 des raisons de mon engagement pour les municipales à Paris »[5]
  • « On a réussi notre pari avec des têtes de liste jeunes, divers, colorées, de combats différents »[6]

Municipales à Paris : «Hidalgo n’a aucune tête de liste noire», tacle le candidat Vikash Dhorasoo

Interview dans Le Parisien, 11 Novembre 2019

Déjà, peu avant l’annonce de sa candidature, Dhorasoo avait fait parler de lui lorsqu’il avait contesté l’existence même du racisme anti-Blancs : « Un Noir peut être raciste envers un Noir, mais pas envers un Blanc. Le racisme anti-Blancs n’existe pas, il n’est pas systémique. (…) Le Noir n’a jamais colonisé »[7]. Ce racisme anti-Blancs selon lui « inventé » par l’extrême droite[8], alors qu’il en reconnaissait pourtant l’existence onze ans plus tôt[9]… Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, paraît-il.

Désormais, Dhorasoo participe à la « Balade décoloniale »[10], à l’émission « Kiffe ta race »[11], à la « Marche contre l’islamophobie »[12]/[13]/[14] (on y reviendra), à un « colloque populaire » aux côtés de Saïd Bouamama (cofondateur du Mouvement des Indigènes de la République, qui deviendra le PIR)[15] ; il est invité à Saint-Denis par Bally Bagayoko[16] qui se présente aux côtés de Madjid Messaoudene – avec qui Dhorasoo pose fièrement[17]. L’ancien footballeur s’affiche encore avec Danièle Obono et Geoffroy de Lagasnerie[18]. Il relaie sur les réseaux sociaux Anasse Kazib, Omar Slaouti[19], Edouard Louis, Rokhaya Diallo, Amandine Gay, Fatima Ouassak, Laurence de Cock, le collectif Justice pour Adama[20], etc.

Certes, dès 2005, adepte des formules percutantes, le footballeur avait fait cette déclaration : « Certains blanchissent l’argent. Moi c’est l’argent qui m’a blanchi » – formule qu’il a reprise quinze ans plus tard[21]. Personne ne reproche à Dhorasoo d’avoir expérimenté le racisme, évidemment prégnant dans notre société. Personne ne lui reproche de le dénoncer, non plus que de reconnaître qu’il a pu s’en extraire grâce à l’argent mais aussi, surtout, sa notoriété. Mais voilà, depuis lors, influencé par ce qu’il a lu et ceux qu’il a côtoyés, le racisme est devenu « systémique » (c’est-à-dire d’État), la lutte des « races » prime sur la lutte des classes, et Vikash ne sort plus sans son nuancier.

Une phrase isolée, une rencontre impromptue, ne sont pas signifiantes ; en revanche, la multiplication des déclarations fracassantes, la participation répétée à des événements douteux, la fréquentation assidue de décoloniaux et de racialistes, dans un lapse de temps aussi court, ne laissent aucune place au doute quant à l’évolution profonde et consciente du cheminement idéologique de l’ancien sportif, qui concourt, à sa manière, à la communautarisation de la vie politique française.

[à suivre…]


[15] https://www.francetvinfo.fr/elections/municipales/video-vikashdhorasoo-candidat-a-la-mairie-de-paris-avec-la-france-insoumise-on-est-la-vraie-gauche-lance-l-ancien-footballeur_3699211.html

[16] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1220739910841311232?s=20

[17] http://www.leparisien.fr/paris-75/vikash-dhorasoo-anne-hidalgo-n-a-aucune-tete-de-liste-noire-11-11-2019-8191020.php

[18] https://twitter.com/DecidonsParis/status/1200933016849264645?s=20

[19] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1208818094468141056?s=20

[20] https://twitter.com/DecidonsParis/status/1222126316176183303?s=20

[21] https://www.europe1.fr/sport/propos-de-lilian-thuram-vikash-dhorasoo-valide-tout-ce-quil-a-dit-3917967

[22] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1169510055936483328?s=20 [23] https://www.youtube.com/watch?v=bgo3Umv05V4

[24] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1185251438974455808?s=20

[25] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1191304955329753089?s=20

[26] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1190295740419055618?s=20

[27] https://twitter.com/Simonnet2/status/1193541323124609025?s=20

[28] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1193786481585926145?s=20

[29] https://twitter.com/FOuassak/status/1199358369091538944?s=20

[30] https://twitter.com/StDenisEnCommun/status/1197054791635087361?s=20

[31] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1212636818711175168?s=20

[32] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1219006409335083010?s=20

[33] https://onvousvoit.fr/?p=258

[34] https://twitter.com/edouard_louis/status/1201972787524636672?s=20 [35] https://twitter.com/vikash_dhorasoo/status/1054664223903506433?s=20