Saint-Etienne-du-Rouvray

Bienvenue à Saint-Etienne-du-Rouvray

Par Gorgomedousa avec la participation de Aïda Idrissi

A Saint-Etienne du Rouvray le précédent scrutin municipal a vu l’élection au premier tour et confortablement de Hubert Wulfranc à la tête d’une coalition de gauche,  contre une liste d’extrême-gauche. Le taux de participation pour cette élection fut  faible et en 2014, à peine plus de la moitié des habitants étaient inscrits sur les listes électorales. Cette mairie n’intéressait que peu de formations politiques toutes de gauche.

Source : Ouest France : https://www.ouest-france.fr/elections/resultats/seine-maritime/saint-etienne-du-rouvray-76800/

Si l’élection de 2014 fut peu disputée et plutôt sans suspens, celle de 2020 risque d’être plus mouvementée et a failli être le terrain d’une bataille Houellebecquienne. 

On se souvient que le 26 juillet 2016, deux terroristes islamistes y ont égorgé le père Hamel, le retentissement avait été à la hauteur de la violence de l’acte.  

Depuis Saint-Etienne-du-Rouvray est au centre de nombreuses attentions.

Le RN qui en avait fait une de ses cibles principales pour les prochaines municipales https://rassemblementnational.fr/federation/76-seine-maritime/ 

Jordan Bardella y étant arrivé largement en tête avec plus de 26% des suffrages exprimés aux élections européennes a pourtant renoncé à présenter un candidat.

https://election-europeenne.linternaute.com/resultats/saint-etienne-du-rouvray/ville-76575

Des plus hauts dignitaires de l’église catholique qui ont proposé la béatification du père Hamel en tant que martyr chrétien, jusqu’au Cheikh Saoudien Mohamed al-Hissa, tout le monde se presse à Saint-Etienne-du-Rouvray pour rendre hommage au père Hamel, en témoigne le fil d’information du journal Ouest France dédié à cet attentat :

https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/attentat/attentat-saint-etienne-du-rouvray/?page=1

En 2017, après l’élection de Hubert Wulfranc aux élections législatives, c’est son premier adjoint, Joachim Moyse qui devient maire. Il est candidat à sa propre succession 

https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/municipales-joachim-moyse-maire-de-saint-etienne-du-rouvray-presente-les-grands-themes-de-son-programme-NB16356586

Un deuxième candidat s’est déclaré il y a déjà plusieurs semaines, le « centriste » Brahim Charafi, un débat a opposé les deux candidats sur le thème du RIC (referendum d’initiative citoyenne) https://www.francebleu.fr/emissions/debat-municipales-france-bleu-normandie-rouen/normandie-rouen 

Si, sur son propre compte Facebook, il se présente comme étant à la tête d’une liste indépendante loin de toute appartenance politique,

d’après Paris-Normandie c’est le Modem qui soutient la candidature de Brahim Charafi 

https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/municipales-2020-la-strategie-du-modem-en-seine-maritime-et-dans-l-eure-dans-le-choix-de-ses-alliances-IL15873083  

Cela fait déjà un petit moment que Brahim Charafi y pense, à cette municipale… et pas seulement en se rasant…

Centriste, militant à l’UDI d’abord, il a été candidat au législative de 2012 sous l’étiquette « Le centre pour la France » à la suite de cette élection où il n’obtiendra qu’un faible pourcentage de voix 

https://www.annuaire-mairie.fr/elections-legislatives-le-petit-quevilly.html

il sera frappé d’inéligibilité par le conseil constitutionnel pour ne pas avoir déposé ses comptes de campagne dans les temps 

https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2013/20134762an.htm 

Il sera aussi très brièvement candidat aux élections départementales 

Malheureusement des « raisons personnelles » lui font faire une petite jospinite une semaine plus tard, elle sera de courte durée

A la suite de cette déception, il quitte l’UDI et se rapproche alors du Modem soutiendra Bayrou, Juppé puis le candidat Emmanuel Macron quand le Modem décidera d’appuyer la candidature de celui qui va devenir président de la République. 

Ce militant centriste n’est tout de même pas banal ; Imam de la mosquée de Canteleu et aumônier musulman de la prison de Rouen 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/saint-etienne-du-rouvray-l-imam-choque-par-la-mort-d-un-homme-de-dialogue-d-ecoute-1469559352

https://www.bfmtv.com/societe/l-aumonier-de-la-prison-de-rouen-voit-des-bombes-a-retardement-en-prison-1020180.html

il est aussi gérant d’une librairie islamique à Rouen dans laquelle on trouve beaucoup de livres dédiés à l’éducation des petits musulmans, beaucoup de livres de littérature jeunesse « halal » mais aussi des cd de roqya (exorcisme) pour bébés… En dehors de cette section jeunesse on trouve aussi de nombreux livres dédiés au voilement (« Le voile de la femme musulmane » de Cheikh Al Albanî, « Le hidjab, loin d’être une mode » de Hassan Amdouni, « Pourquoi ne mets-tu pas le hidjab, prétextes invoqués pour ne pas porter le hidjab » de Dr Houwayda Ismaïl, « Le voile humilié, les auditions manquées de la commission Stasi » de Louisa Larabi Hendaz…)

On y trouve surtout l’œuvre complète de Tariq Ramadan (petit-fils du fondateur des frères musulmans) « La Palestine, notre engagement », « Islam, la réforme radicale, éthique et libération », « La famille, de l’idéal à la réalité », « Un chemin, une vision, être les sujets de notre histoire » « Mon intime conviction », «L’Islam et le réveil arabe »…

On trouve aussi « La question du divorce en Islam » par  Hani Ramadan (frère de Tariq Ramadan, interdit de séjour en France),  « Al ma’thourate » de Hassan el Banna (fondateur des frères musulmans et grand-père des frères Ramadan),  « La sunna du prophète » et « Les règles éthiques de la transaction en Islam » de Youssouf al Qaradawi (prédicateur qatari des frères musulmans, interdit de territoire en GB, USA, France mais aussi EAU et Egypte), On y trouve bien entendu « Jalons sur la route de l’Islam » de Saïd Qubt, référence des Frères Musulmans mais aussi du djihad armé… 

Il y a aussi dans  la librairie des hidjab, des Jilbab, des kamis, des produits aux couleurs de la Palestine (keffiehs, drapeaux, mais aussi un produit pour le moins amusant, des parapluies (fabriqués en Chine) imprimés keffieh pour manifester en Normandie)

En 2012, la librairie proposait aussi un intéressant ouvrage ventant « les mérites du Shâm » région qui regroupe la Syrie, la Palestine, Jordanie et Liban 

Lien vers la page Facebook de la librairie Dades 

https://www.facebook.com/pages/category/Religious-Bookstore/Librairie-DADES-132022246822230/

Brahim Charafi est aussi professeur à « L’institut Européen des Sciences Humaines de Paris» à Saint-Denis. Qu’est-ce que l’IESH ?

Si l’acronyme peut faire penser à un établissement d’études supérieures plutôt classique, l’affiche des portes ouverte annonce la couleur, ici le voile, si il n’est pas obligatoire, est largement porté, une seule étudiante ne le porte pas sur la photo choisie par l’école.

L’IESH de Paris se présente comme étant un établissement musulman d’enseignement et de formation des imams. On y apprend essentiellement, l’arabe, la théologie et le droit musulman. Répertorié sur la cartographie des Frères Musulmans en France par le site https://collectiflieuxcommuns.fr/IMG/FM/index.html et décrit comme ceci : « Institut Européen des Sciences Humaines de Paris-Saint-Denis , Fondé en 2001 par l’UOIF sous l’égide de la FOIE (instance européenne des Frères musulmans). Formation reconnue par l’Académie de Créteil, se déclare structure d’intérêt général afin de déduire fiscalement les dons qu’elle reçoit. Dirigée par Ahmed Jaballah et Ounis Guergah ». La brochure de l’école indique que les débouchés sont l’imamat mais aussi l’enseignement. On peut se demander s’il s’agit de l’enseignement de l’arabe pour l’école publique. Ici le lien vers la page d’accueil du site de l’école : https://ieshdeparis.fr

Très impliqué dans le fonctionnement de l’école, Brahim Charafi appelle à verser la zakat  (impôt de fin du ramadan dont chaque musulman doit s’acquitter) à l’établissement :

Les ateliers de formation à la laïcité y sont organisés par le CCIF: 

Ici la brochure des tarifs qui n’indique pas si on peut obtenir une bourse d’étude de la part de Qatar Charity mais la page d’accueil qui, la semaine dernière encore, mettait en valeur l’étudiant du mois, invite aujourd’hui les étudiants à se rapprocher des services du gouvernement pour faire leur demande de bourse.

http://scolarite.ieshdeparis.fr/website_school_registration/static/src/brochure.pdf

Mais c’est sur son compte Facebook personnel qu’on apprend le plus sur le candidat à l’élection municipales de Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Son obsession pour Israël et les juifs,

Il y exprime même sa haine, pour Israël et pour le peuple israélien de manière très décomplexée.

Il a quand même son juif préféré, Jacob Cohen, le même qu’Alain Soral pendant de nombreuses années avant que ceux-ci ne rompent leur belle complicité…

Très actif et présent sur Facebook pour commenter la guerre de Gaza, il utilise directement la propagande du Hamas (organisation classée par l’Union Européenne sur la liste des organisations terroristes): 

Je vous épargne l’image qui montre des enfants blessés.

On voit qu’en tant que « leader spirituel » de sa communauté il cherche les mots pour apaiser leur colère… Ou pas

Il prend la défense du Hamas, organisation terroriste…

Et s’il commente en long en large et en travers la guerre de Gaza, il ne dira en revanche pas un mot des centaines de palestiniens exécutés par le Hamas durant ce conflit, qu’il s’agisse d’opposants, de gazaouis accusés de collaboration, de membres du Fatah ou de la vingtaine d’habitants de Shuja’iyya qui protestaient contre la destruction de leur quartier…

Et va jusqu’à comparer Israël à un virus. Il a, à la suite de ce post, avec ses contacts Facebook une discussion hallucinante. Je pense qu’un des participants à la conversation a supprimé ses réponses ou son compte car il s’agit à présent d’un quasi monologue, il n’en reste pas moins édifiant

Assez facilement complotiste, il accuse Israël d’avoir tué trois jeunes israéliens pour créer un prétexte à la guerre.

Voir négationniste (qui se DIT victime???)

Il sème le doute sur des affaires de terrorisme et entretient la confusion

Le plus important pour cet imam qui se donne des airs pacifiques et alerte facilement sur la radicalisation en prison (pour qu’on lui confie la déradicalisation des brebis égarées ?) n’est pas de ramener la paix entre les communautés comme on pourrait le croire de prime abord mais d’innocenter l’Islam et les musulmans. Dès qu’il y a un attentat revendiqué au nom de l’Islam, le terroriste est excommunié, l’Islam, innocenté

Sur la préfecture de Paris : 

Il se prononce pour l’application de la charia en France

Il dit aussi NON à la haine !!!! Enfin, « Non, a la hiérarchie dans la lutte contre les haines »

 Ah bon, mais quelle hiérarchie ?

La candidature de Brahim Charafi dans une ville aussi symbolique que Saint-Etienne-du-Rouvray, compte tenu de ses propos complotistes après chaque attentat islamiste, de sa préférence affichée pour la charia par rapport aux lois de la République, de ses soutiens répétés au Hamas (organisation terroriste)… a de quoi choquer mais que penser du soutien apporté à celui-ci par un parti gouvernemental, le MoDem, allié du parti présidentiel LREM ?