Bobigny

#Municipales2020, Bobigny: Le cas de Jean-Christophe Lagarde et de Christian Bartholmé, Episode 2

Un article de @GastonCremieux

A Bobigny, la liste de @chrisbartho soutenue par @jclagarde brigue les suffrages des électeurs pour un second mandat.

Le Livre « le maire et les barbares » donne les clés d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes de 2018 qui montre comment islamistes communautaristes et voyous ont été récompensés dès 2014 après la victoire de @chrisbartho. Morceaux choisis!

Bien que la CRC l’ait anonymisé on reconnait sous cette description Kamal Moumni, premier candidat de l’@udmf_officiel, groupuscule communautariste rallié à l’@udi_off et recompensé par un poste en mairie surpayé et largement fictif.

Toujours anonyme on reconnait Lynda Benakouche, femme du n°2 du Gang des Barbares et toujours employée à la @villedebobigny pour sécuriser la libération anticipée de son mari.

La description de la CRC ne fait pas trop de doute : il s’agit de Kianoush Moghadam, ancien assistant parlementaire de @jclagarde, meilleur ami du n°2 du Gang des barbares et condamné pour violence en réunion récompensé par un poste de 1er plan.

La délinquance n’arrêtant pas @chrisbartho, il a également procédé à l’embauche d’Issam Benalla, au casier judiciaire conséquent pour un salaire également conséquent.

Pour finir, preuve que le communautarisme à Bobigny n’est pas sélectif, la CRC évoque aussi le cas de Laurence Berrebi, femme du président de la communauté juive de Bobigny et mère du président de l’Office HLM de la ville, embauchée largement au-dessus du salaire normal.

Cet audit de la CRC montre comment, sous les fenêtres de la Préfecture, un pouvoir local peut en toute impunité s’installer dans le communautarisme mafieux.
Aux électeurs de Bobigny et plus largement aux Français de voter en conscience.
Merci pour cela de retweeter ce thread !