Selon Charlie Hebdo, “c’est presque 1 campagne nationale pour lui” & son “engagement politique s’inscrit dans une continuitĂ© du CCIF”

Revenons sur son histoire👇

#OnVousVoit đŸ‘€ 1/nImage

Dans un contexte d’abstention (65%), l’on peut, danss cette ville trĂšs pauvre du Val d’Oise de 42k hab, ĂȘtre qualifiĂ© avec 2105 voix (34,67%) face Ă  l’UDI et ses 2572 voix (42,36%), et sans consigne de report, tout se jouera alors ds un mouchoir de poche

Image

Commençons donc par un rapide tour d’horizon de la sphĂšre militante qui gravite autour de Samy Debah. Elle esquisse les contours d’une idĂ©ologie structurĂ©e autour d’un islam politique qui porte des valeurs identitaires et conservatrices.
Ancien prĂ©dicateur du tabligh, Samy Debah est l’ex prĂ©sident-fondateurdu CCIF. Cette association prĂ©sentĂ©e comme “apolitique” & “areligieuse”, a pour objectif de lutter contre l’islamophobie. Elle est pourtant accusĂ©e d’ĂȘtre proche des FrĂšres Musulmans.

Image

Le tabligh est par ailleurs un mouvement piĂ©tiste fondamentaliste musulman originaire d’Inde. Il prĂŽne l’imitation du prophĂšte, et est connu pour son modĂšle de prĂ©dication trĂšs actif avec l’organisation de “sorties” destinĂ©es Ă  convaincre et Ă  rallier les fidĂšles.
Statistiques “fourre-tout” et offensive judiciaire constituent l’arsenal sur lequel s’appuie le CCIF. L’objectif Ă©tant de “museler la libertĂ© d’expression” & de construire 1 “discours de victimisation permanente qui mĂšne au sentiment d’humiliation”

Ces mĂ©thodes visent avant tout Ă  mobiliser et communautariser les français de confession musulmane, et les faire adhĂ©rer Ă  un islam politique « destinĂ© Ă  faire plier la RĂ©publique sur l’Ă©mancipation des femmes, la laĂŻcitĂ© et la libertĂ© d’expression ».

Image

Debah ne peut ps ignorer les positions problĂ©matiques de certains personnages qui ont affichĂ© leur soutien au CCIF. Ainsi, lors de la cĂ©rĂ©monie annuelle de levĂ©e de fonds de l’association en 2014, Ă©tait conviĂ©e la fine fleur des intĂ©gristes & indigĂ©nistes

Image

Face aux polĂ©miques que ce type d’accointances suscite, Debah assure quant Ă  lui : «[Nous devons] discuter, travailler, Ă©changer avec tous les acteurs des luttes contre les discriminations islamophobes. [
] Ça ne veut pas dire qu’on partage leurs idĂ©es»
Parmi eux, Hassan Iquioussen, prĂ©dicateur de la mouvance frĂ©riste le plus suivi de l’islamosphĂšre française (cf. rapport “la fabrique de l’islamisme” (2018) pour l’institut Montaigne) , affiche Ă©galement son soutien au CCIF.Image
Ce dernier assume son appartenance Ă  un islam politique puisqu’il affirme dans une vidĂ©o Ă©difiante Ă  visionner ici : « Mon objectif est de prouver aux hommes politiques que nous sommes devenus un lobby politique (
), un vote communautaire. (
) On peut faire pression maintenant »
Certains ont mĂȘme apportĂ© leur soutien au candidat Debah. Ainsi de Houria Bouteldja du Parti des IndigĂšnes de la RĂ©publique qui se rĂ©jouit de sa qualification au 2nd tour des lĂ©gislatives 2017 qu’elle inscrit ds sa stratĂ©gie dĂ©coloniale
Dans la droite ligne des positions du CCIF, Debah fustige la loi de 2004 sur les signes religieux Ă  l’école et n’a pas manquĂ© de donner un Ă©loge funĂšbre dĂ©tonant Ă  la mort de Chirac, prĂ©sident Ă  l’époque du vote de cette loi.
Face A: Samy Debah, offensif, quasi martial, faisant l’apologie de la force pour que les musulmans soient libres en France, dans un discours Ă  la 7Ăšme Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord organisĂ©e par la Ligue Islamique du Nord (2 mars 2013)
Face B: son discours Ă©lectoral est quant Ă  lui intĂ©gralement axĂ© sur des thĂ©matiques centrales de la vie locale: emploi, formation, Ă©ducation, culture, sport. La sĂ©curitĂ© est d’ailleurs l’item numĂ©ro 1 de son programme debah2020.fr/wp-content/upl

Image
Face A: Un discours critique sur l’assimilation et victimisation de la communautĂ© musulmane par rivalitĂ© mimĂ©tique avec les juifs et la Shoah
(discours repris et diffusé par le PIR)
(Nous avions dĂ©jĂ  pointĂ© ici en quoi la rivalitĂ© mimĂ©tique avec les juifs et la Shoah Ă©tait une technique caractĂ©ristique de victimisation de ces nouveaux militants pour installer le terme islamophobie dans le dĂ©bat public en faisant appel au pathos) onvousvoit.fr/?p=645
Pour rester dans la continuité de ses engagements passés tout en apparaissant comme un candidat citoyen dédié à sa ville, il a mis au point une stratégie:

1) Exit l’entrisme et la liste communautaire, place Ă  la liste “indĂ©pendante et citoyenne”.

RĂ©publique du net.@Republiquedunet

«Depuis 2017 on voit Ă©merger une 3Ăš stratĂ©gie, qui est ni celle de la liste communautaire ni celle de l’entrisme, mais celle de la liste indĂ©pendante, avec comme exemple Samy Debah, ancien prĂ©dicateur du Tabligh et fondateur du CCIF [
]»
Épisode complet : https://smartlink.ausha.co/republique-du-net/rdn05-avec-tarek-partie-1-decryptage-des-strategies-de-l-islamisme-au-niveau-local-et-elec â€Š

Embedded video

2) Mobiliser politiquement sur une base communautaire :

Ainsi, selon le Figaro, “Localement, une habitante se rappelle qu’en 2017, «des parents d’élĂšves de structures de soutien scolaires communautaires ont reçu des appels Ă  voter Debah».

3) Communautarisme dĂ©complexĂ© comme le montre le tract de campagne retrouvĂ© par @MarianneleMag et distribuĂ© Ă  l’occasion de l’AĂŻd-el-Fitr :

Louis Hausalter@LouisHausalter

Samy Debah, fondateur du CCIF et candidat aux municipales Ă  Garges-lĂšs-Gonesse, se dĂ©fend de tout communautarisme. Il a pourtant diffusĂ© ce tract lors de l’AĂŻd el-Fitr, comme le rĂ©vĂšle @MarianneleMaghttps://www.marianne.net/politique/municipales-garges-les-gonesse-l-islam-politique-en-campagne â€Š

View image on Twitter

Debah est un candidat sĂ©rieux avec un programme crĂ©dible ms bien que s’en dĂ©fendant a posteriori, sa quĂȘte pour la magistrature municipale s’inscrit ds une dĂ©marche cohĂ©rente avec ses engagements passĂ©s: faire percer l’islam politique pour donner confiance aux tenants de sa ligne